2002

Maintenant que la page précédente consacrée à mes amours a satisfait votre curiosité mal placée, nous pouvons reprendre la chronologie.

En avril 2002, donc, je démissionne de mon agence web boulonnaise (de Boulogne-Billancourt, hein) pour rejoindre une agence web du centre de Paris, laquelle s'avère se porter aussi mal que la précédente, où licenciements et démissions se succèdent dans un climat de persiflages un peu désagréable, mais qui présente l'avantage indéniable d'être située dans le quartier où j'habite, à cinq minutes à pied de chez moi (c'est à dire à République).
Ce petit bénéfice matériel m'aide à mieux digérer la dose de crétinisme informatique que je dois y avaler chaque jour.

Voilà pour le chapitre professionnel, guère plus reluisant, on le voit, que le chapitre sentimental.

En septembre 2003, je m'inscris aux cours du soir du CNAM, le Conservatoire National des Arts et Métiers, avec la vague intention de décrocher à terme un diplôme un peu plus valorisable que la collection de Bac+2 que je me suis confectionnée en mathématiques, en musique et en informatique depuis l'obtention de mon bac onze ans plus tôt. C'est idiot, mais à l'occasion de mes recherches d'emploi, j'ai pu constater que de nombreux postes en informatique restaient réservés aux détenteurs d'un diplôme d'ingénieur.

Villard-de-Lans, 2002
A Villard-de-Lans, près de Grenoble
Mais que se passe-t-il donc entre 2002 et 2003, me demanderez-vous ?

Au cours de l'hiver 2002, je rends visite à JC, qui s'est installé depuis peu sur Grenoble avec un mec rencontré quelques mois plus tôt.

Mai 2002, je descends dans le sud avec N. et G. Après une brève halte à Jonquières, dans le Gard, chez les parents de G., nous poursuivons notre périple jusqu'à Vernet-les-Bains, où nous passons une nuit. C'est la première fois que je remets les pieds dans ce village des Pyrénéés depuis la vente de l'appartement de mes grands-parents en 1998. Le lendemain, après une petite escapade en montagne, nous prenons la route de Barcelone, où nous passons quelques jours.

En juin, week-end à Londres avec Pierre.

Août 2002, vacances à Lisbonne avec Pierre et Dominch.

L'été 2003, voyage en Norvège avec Pierre et Philippe (son chéri du moment), puis en Sicile, avec les mêmes comparses.

Le reste du temps, je gagne ma croûte comme développeur web dans cette fameuse agence web crétine que je viens d'évoquer, et peut-être qu'un jour, j'aurai le courage et l'envie de raconter ici en quoi cela consiste exactement.

En attendant, voici le récit de quelques anecdotes qui me sont arrivées durant cette période, toutes aussi vraies que dénuées d'intérêt :